Depuis toujours, fascinée par la beauté et la magnificence de la nature, je me suis retrouvée, par les circonstances étranges de la vie, à utiliser la matière végétale comme forme d’expression artistique.

Autodidacte, je continue aujourd’hui  la création de mes tableaux en « Phytocollage », nom qui m’a semblé le plus approprié à cette forme d’expression, à travers de nouvelles matières : si  au début de ma carrière je n’utilisais que des feuilles, écorces, racines, pétales, aujourd’hui  j’intègre des peaux de fruits et légumes.


Les tableaux que vous pouvez observer ici sont des pièces uniques. La matière primaire est ramassée par terre, jamais arrachée, séchée, et traitée par des moyens naturels afin qu’ils gardent leurs couleurs au fil du temps, ce qui garanti la pérennisation de l’œuvre. Mes paysages, un peu surréalistes, sont  évocateurs d’instants arrêtés à un moment donné de l’histoire et d’une réalité que j’interprète singulièrement au point de se confondre avec le rêve.  Ils sont peuplés de personnages mesurant parfois à peine 2 ou 3 millimètres. Le choix de la miniaturisation du paysage est aussi un moyen pour moi de côtoyer autrement le macrocosme qui nous entoure et de faire découvrir ces toutes petites choses de la vie qui sont capables de nous émouvoir, d’interpeller notre esprit, notre imagination, notre étonnement face à la nature qui se dévoile alors autrement.

Amicalement,

Beatriz Salinas